Contrebassiste

La contrebasse est un chemin, sur lequel je marche, les pieds dans la terre,

dans les cailloux, dans les hauteurs des arbres.

A l’écoute du son, je joue. Je joue comme on travaille à dire

Quand la musique est là, il y a du son. Justement, autant que je le pousse à exister depuis mon instrument. Je vis avec lui, une main accrochée aux nuages, une autre agrippée au craquement subit des choses qui sonnent. 

Parois invisibles. Ces parois je les donne à entendre. 

 

Pour vivre en musique, je cherche, à tâtons.

Je tire et je pousse un moment qui s’étire. 

Je compte cinq, je compte quinze, je touche

Je joue vers ce que les compositeurs auront inventé de montagnes.

Debout dans leurs tempêtes. Depuis l’espace de la corde, pour l’élargir. 

 

Je me suis dirigée dans les domaines de la musique contemporaine,

improvisée ou baroque. 

 

J’ai appris au CNSMD de Paris la contrebasse avec Jean Paul Celea et l'improvisation générative, avec Alain Savouret et Alexandros Markeas.

J’ai suivi un cycle de perfectionnement au CNSMD de Lyon auprès de Bernard Cazauran, puis j’ai approfondi ma formation en contrebasse historique et violone au CNSMD de Paris. 

 

J’ai obtenu le premier prix du concours international Bass 2008, catégorie musique contemporaine, 

J’ai créé La contrebasse nomade, un solo mis en scène par Nicolas Slawny : travail de musicienne et théâtre musical où la contrebassiste serait l’actrice. Ce travail, je le poursuis avec Tout contre ma contrebasse et Un cabaret imaginaire pour lui donner davantage de force encore, avec les compositeurs vivants Sylvain Kassap, Jacques Rebotier, Sébastien Béranger, Mirtru Escalona Mijares, François Rossé, Luis Naon… et au travers des époques. Puis avec Folia, programme construit en partenariat avec le gmem-CNCM-Marseille, pour contrebasse et électronique qui réunit quatre compositrices : Raphaèle Biston, Carol Robinson, Kaija Saariaho et Francesca Verunelli. Trois créations  pour trois mondes nouveaux et quatre rêves.

J’ai rejoint l’Ensemble C Barré à Marseille et l'ensemble TM+ à Nanterre pour avancer collectivement dans ces espaces de recherche, comme je le fais en duo et trio.

 

Le reste du temps je joue en orchestre, notamment avec Les Siècles et Insula Orchestra … 

Au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise, j’enseigne aux plus jeunes et à ceux qui se préparent à être professionnels.