Histoire

du 

soldat 

cie espace public  

Orchestre, comédiens et danseurs, nous sommes sur les routes, dans les jardins et sur les planches depuis 2008 pour retrouver l’esprit de Stravinsky et Ramuz, qui écrivèrent pendant la guerre, à partir de contines russes, pour aboutir en 1918 à cette oeuvre unique en son genre, au croisement de la musique et du poème. 

 

Le diable descend nous taper sur l’épaule déguisé en quelqu’un d’autre et surtout en n’importe qui. Il est parmi nous. Qui est ce soldat déserteur qui bégaie son nom quand c’est déjà trop tard ? Lui-même étranger à ce pays qu’il dit être le sien... Ils voulaient à leur manière dénoncer les errements de l'humanité, la guerre et les dangers d'une modernité qui fit tourner les têtes.

 

Conte mystérieux, musique des cîmes, fanfare joyeuse, cette œuvre est ici révélée par la mise en scène des frères soldats et la qualité des interprètes. Une musique qui sous leurs doigts virtuoses semble légère et envoûtante. La mise en scène à la fois sobre et malicieuse fait s'interroger les adultes et rire les enfants. Une oeuvre qui, d’après ses auteurs mêmes, « se destine à être lue, jouée et dansée », « pour une espèce de petit théâtre ambulant »,  elle doit réveiller chez le spectateur« une part active de l'œil ». Une oeuvre à redécouvrir et faire découvrir.