Invitation au voyage

Compagnie Pantine

Un spectacle écrit par Noélie Hersart d'après des poèmes et des correspondances de Charles Baudelaire

Mise en scène : Alice Lecadou

Antonine Bacquet : soprano     Marie Jouhaud : piano     Charlotte Testu : contrebasse

 

« La musique creuse le ciel. » C’est à partir de cette phrase des Fusées, un des journaux intimes de Baudelaire, que ce spectacle s’est créé. En scène, les trois artistes explorent le lien qui unit la musique et la poésie. Elles tirent le fil de leur complicité musicale et nous révèlent un visage inattendu du poète Baudelaire. Au-delà de sa langue somptueuse et des airs si doux qu'il a inspiré aux compositeurs, les trois musiciennes-comédiennes nous font entendre autrement son univers. Ses mots soyeux et malicieux irriguent un paysage à la fois sombre et lumineux, monumental et dérisoire... 

Les papillons succèdent à de gigantesques navires, Satan laisse la place aux sages hiboux, méditant au coeur de la nuit. Face à ses poèmes, une figure féminine aux trois visages, personnalité reprenant ses droits.

Il ne s’agit pas ici d’un récital mais bien d’une invitation au voyage. Une invitation à s’enivrer de poésie et de musique. Il n’y a pas de Bien ou de Mal, pas de beau ou d’abject, pas de réalité, pas de morale.

Tour à tour mélancolique, ironique et drôle, inquiet et orgueilleux, Baudelaire mena l’existence du maudit sans en avoir l’apparence. Baudelaire s'offrit la liberté de dire et de se contredire. Il fut amoureux de femmes à admirer, de femmes de papier, intouchables sur leur piédestal.

Les trois femmes sur scène nous apprennent finalement à lâcher prise et à entendre, derrière les mots, une réalité plus crue. Celui qui a passé sa vie à construire une phrase est avant tout poète avant d’être homme, amoureux d’images. Et, au fil de ce voyage, la beauté d'un instant n'en est que plus grande.