"et la découverte (en tout cas pour moi) de Charlotte Testu qui joue ces partitions – les originaux de Henze et leurs intégrations au projet de Payen – avec une aisance, une facilité, une musicalité, une précision, une poésie du geste et des timbres qui nous ont laissé pantois et s’inscrivaient dans la continuité de l’interview à laquelle j’assistais le matin-même, entre Claude Tchamitchian et Barre Phillips (sous la conduite de Stéphane Ollivier). Barre Phillips au sortir du concert partageait notre enchantement." •  Franck Bergerot, Jazz magazine 

Festival les Emouvantes, Marseille